S 62° 58’, W 60° 39’ 2023

         Aux pères que je continue de mettre en scène

L’épave d’un voilier, un vaste paysage polaire en arrière-plan, et un équipage de survivant•e•s désespéré•e•s. S 62° 58’, W 60° 39’ commence par une condition irréelle et effrayante pour les survivant•e•s: celle de devoir survivre, de retrouver la vie qu’iels connaissaient. Il n’est pas clair comment iels se sont retrouvés dans cette situation. Leurs coordonnées GPS – S 62° 58’, W 60° 39’ – indiquent leur emplacement précis dans les eaux de l’Arctique de l’île de Déception. Mais avant qu’on obtienne des réponses, un acteur s’adresse au réalisateur. L’histoire se dénoue pour révéler autre chose, un traumatisme délicat qui a alimenté l’œuvre du metteur en scène, un traumatisme que les acteur•rice•s ne veulent plus interpréter.

Dans la toute nouvelle création de Franck Chartier, c’est la fragilité qui se trouve au premier plan. Une quête de vérité et d’émotions authentiques pousse tout le monde au-delà de ses limites. Les interprètes exhibent leurs émotions et leurs vies, mais luttent également contre l’instigation du réalisateur d’aller encore plus loin. Après des années de sacrifice, volontaire ou forcé, iels commencent à se demander ce qui se passerait s’iels refusaient. La disparité entre fiction et réalité se dissout, dans une tentative d’échapper aux cycles vicieux de la violence. Les acteur•rice•s tentent de mettre en scène une révolution, une fin à tout, un nouveau départ. Mais cela, cette fin et ce nouveau départ, pourrait tout autant être une autre œuvre de fiction.

Dans un processus continu de réarrangement et répétition du traumatisme, dans un paysage arctique impitoyable, S 62° 58’, W 60° 39’ aborde de nouvelles discussions sur ce que nous voulons créer sur scène en ce jour et en cette époque. Est-ce le seul moyen de digérer nos traumatismes? Quelle poésie voulons-nous engendrer? Quel message? Ou bien devrions-nous, en fin de compte, arrêter de créer pour de bon? Le réalisateur devrait-il tout lâcher?

Dates tournée

Septembre 2023
20LyonBiennale de la Danse
21LyonBiennale de la Danse
22LyonBiennale de la Danse
Octobre 2023
05MadridTeatros del Canal
06MadridTeatros del Canal
07MadridTeatros del Canal
08MadridTeatros del Canal
13SevillaTeatro Central
14SevillaTeatro Central
19LuxembourgLes Théâtres de la ville de Luxembourg
20LuxembourgLes Théâtres de la ville de Luxembourg
24TurinTorinodanza
25TurinTorinodanza
28Reggio EmiliaFestival Aperto/Fondazione I Teatri
29Reggio EmiliaFestival Aperto/Fondazione I Teatri
Décembre 2023
08KölnTanz Koln
09KölnTanz Koln
Janvier 2024
23RomeTeatro di Roma
24RomeTeatro di Roma
25RomeTeatro di Roma
Février 2024
13BruxellesKVS - Koninklijke Vlaamse Schouwburg
14BruxellesKVS - Koninklijke Vlaamse Schouwburg
15BruxellesKVS - Koninklijke Vlaamse Schouwburg
16BruxellesKVS - Koninklijke Vlaamse Schouwburg
17BruxellesKVS - Koninklijke Vlaamse Schouwburg
Avril 2024
03CréteilMaison des Arts de Créteil
04CréteilMaison des Arts de Créteil
09DijonOpéra de Dijon
12Aix-en-ProvenceLe Pavillon Noir
13Aix-en-ProvenceLe Pavillon Noir
Mai 2024
30LeuvenSTUK
31LeuvenSTUK
Juin 2024
05BarceloneTeatre Nacional de Catalunya
07BarceloneTeatre Nacional de Catalunya
08BarceloneTeatre Nacional de Catalunya
09BarceloneTeatre Nacional de Catalunya
11BarceloneTeatre Nacional de Catalunya
12BarceloneTeatre Nacional de Catalunya
14BarceloneTeatre Nacional de Catalunya
15BarceloneTeatre Nacional de Catalunya
16BarceloneTeatre Nacional de Catalunya

Concept et mise-en-scène
Franck Chartier

Création et performance
Marie Gyselbrecht, Chey Jurado, Lauren Langlois, Yi-Chun Liu, Sam Louwyck, Romeu Runa, Dirk Boelens, avec l’aide de Eurudike De Beul

Assistance artistique
Yi-Chun Liu, Louis-Clément da Costa

Assistant scripte
Imogen Pickles

Conception sonore et arrangements
Raphaëlle Latini

Scénografie
Justine Bougerol, Peeping Tom

Conception lumières
Tom Visser

Chorégraphie
Yi-Chun Liu, Peeping Tom

Costumes
Jessica Harkay, Peeping Tom

Assistant artistique technique
Thomas Michaux

Création technique et accessoires
Filip Timmerman

Technicien (tour)
Filip Timmerman (régisseur plateau), Clément Michaux (premier technicien plateau), Jo Heijens (son), Bram Geldhof (lumières)

Assistent technique (création)
Ilias Johri

Coordination technique
Giuliana Rienzi

Construction décor
KVS-atelier, Peeping Tom

Stages
Arthur Demaret (lumières)

Production
Peeping Tom

Co-production
KVS – Koninklijke Vlaamse Schouwburg (Bruxelles), Biennale de la Danse (Lyon), Teatros del Canal (Madrid), Théâtre de la Ville (Paris), The Barbican (Londres), Tanz Köln (Cologne), Festival Aperto/Fondazione I Teatri (Reggio Emilia), Torinodanza Festival/Teatro Stabile di Torino – Teatro Nazionale (Turin), Teatre Nacional de Catalunya (Barcelone), & Espoo theatre, Les Théâtres de la Ville de Luxembourg, CC De Factorij Zaventem.

Distribution
Frans Brood Productions

Remerciements: Lio Nasser, Leietheater (Deinze)

S 62° 58’, W 60° 39’ est réalisé avec le soutien du Tax Shelter du Gouvernement fédéral belge

 

Presse

Si vous pensiez que Peeping Tom offrirait des mouvements de danse non-stop, vous serez surpris par l'extrême qualité de l'interprétation, le timing comique et la capacité de réaliser un scénario au rythme soutenu qui oblige les acteurs à révéler leur véritable personnalité.
Luxembourg Times, Sarita Rao  20/10/2023
L’espace sonore et les décors sont hyperréalistes et d’une beauté époustouflante.
Vista Teatral, Esther Toyos  08/10/2023
Comme à son habitude, Peeping Tom construit des décors spectaculaires et percutants, capables d’assumer l’illusion du simulacre dans une représentation augmentée d’une réalité qui séduit tout en accentuant le sentiment d’imminente fatalité.
Persinsala, Fabrizio Migliorati  25/09/2023
> Plus de presse