© Maarten Vanden Abeele


 

Peeping Tom

Peeping Tom est une compagnie de danse et de théâtre belge fondée par Gabriela Carrizo (I/AR) et Franck Chartier (F). Avec Eurudike De Beul, membre de la compagnie depuis lors, ils ont créé leur première pièce commune, Caravana (1999), dont l'action se déroulait dans un mobilhome.

Un univers instable

La principale marque de fabrication de Peeping Tom réside dans une esthétique hyperréaliste, soutenue par une scénographie concrète. Par exemple, un jardin, un salon ou une cave dans la première trilogie (Le Jardin, 2002 ; Le Salon, 2004 ; et Le Sous Sol, 2007), deux caravanes résidentielles au milieu d'un paysage enneigé dans 32 rue Vandenbranden (2009) ou encore une maison de retraite dans Vader (2014).

Les chorégraphes y créent un univers instable qui défie la logique du temps et de l'espace. Le spectateur devient alors témoin - ou peut-être plutôt voyeur ? - de ce qui habituellement demeure caché ou passé sous silence. L'isolement y mène vers un monde onirique de cauchemars, de peurs et de désirs dans lequel les créateurs mettent habillement en lumière la part sombre de l'individu ou d'une communauté. Le huis clos de situations familiales reste pour Peeping Tom une source importante de créativité. À l'aide d'images fortes, naît une bataille fascinante entre notre environnement et nous-même.

Nouvelles collaborations

Depuis 2013, Peeping Tom collabore avec d'autre compagnies et théâtres. En 2013, Gabriella Carrizo a créé The missing door avec le Nederlands Dans Theater. Avec le Residenztheater à Munich elle a réalisé The Land en 2015.

Franck Chartier à son tour a dirigé The lost room (2015) et The hidden floor (2017) pour NDT I. En 2013, il a dirigé 33 rue Vandenbranden avec les danseurs de l'Opéra de Göteborg, basé sur l'original de Peeping Tom. Ensuite, en 2018, ils on collaboré ensemble avec le Ballet de l'Opéra de Lyon pour la création de 31 rue Vandenbranden, une nouvelle adaptation de la pièce de Peeping Tom qui a ouvert la Biennale de la Danse de Lyon.

Lisez une analyse de l'oeuvre de Peeping Tom (en anglais) par Lieve Dierckx

Prix et nominations

2018 ‘Meilleur spectacle de salle’ pour Moeder au Festival Internacional de Teatro y Artes de Calle à Valladolid (ES)
2017 ‘Herald Angel’ pour The missing door à l'Edinburgh International Festival (UK) (avec Stop-Motion et Shoot the moon de Paul Lightfoot et Sol León)
2016 ‘Cygne en tant que production de la danse la plus impressionante’ pour The lost room (NL)
2015 ‘Meilleur spectacle de danse contemporaine’ pour 32 rue Vandenbranden aux Olivier Awards à Londres (UK)
2015 Sélection pour Het Theaterfestival avec Vader (BE)
2015 Nominé ‘Meilleur spectacle international de danse de 2015’ avec A Louer aux Critics Awards à Barcelone (ES)
2014 ‘Meilleur spectacle international de danse de 2014' avec Vader aux Critics Awards à Barcelone (ES)
2014 ‘Meilleur spectacle de danse de l'année 2014’ avec Vader par le quotidien néerlandais NRC Handelsblad
2013 ‘Meilleur spectacle de danse de l'année 2013’ avec 32 rue Vandenbranden par le magazine brésilien Guia Folha (São Paulo)
2013 Nominé ‘Meilleur spectacle en langue étrangère 2013’ avec A Louer aux Ubu awards (IT)
2012 Sélection pour Het Theaterfestival avec A Louer (BE)
2007 Montblanc Young Directors Award avec Le Salon au Salzburg Festival (AT)
2007 Patrons Circle Award avec Le Salon à l'International Arts Festival Melbourne (AU)
2007 Selection pour Het Theaterfestival avec Le Sous Sol (BE)
2005 Prix du Meilleur Spectacle de Danse 2005 avec Le Salon (FR)


Avec le soutien des autorités flamandes


Website by Wies Hermans (Fuut)